Il a le blues, Walter !
Il dort pas bien la nuit, il fait des cauchemars. Il rêve qu’il perd tous ses followers sur Twitter, et ça c’est grave ouh la la.
Alors le matin, pour conjurer le sort, il écrit une chanson.
Un blues, forcément.
Le Twitter Blues.
Mais comme il a des copains musiciens, Walter, eh ben, c’est Pierre Journel qui lui tricote la guitare sur le blues.
Alors on lui pardonne, à Walter…


Twitter Blues (Walter Proof/Benoît Labenne)

Me suis levé de bon matin
Suis allé nourrir les pingouins
Les pingouins quand ça a faim
Faut bien le dire, c’est pas très fin
Et je me demande pendant c’temps-là
Comment le monde tourne sans moi

Me suis connecté à Twitter
Pensant passer un bon quart d’heure
Oui mais voilà pour mon malheur
J’avais plus un seul follower
Plus personne dans la Touitte machine
Plus un ami, plus une copine

<refrain>
Ooh Twitter Twitter blues, j’ai le Twitter blues
Si personne veut me follower
Il me reste plus qu’à m’flinguer

Maint’nant j’traîne au lit le matin
Je vais plus nourrir les pingouins
Pour moi la vie n’a plus de saveur
Puisque j’ai plus de followeurs
Et j’me demande pendant c’temps-là
Si le monde tourne sans moi

<refrain>

vocals : Walter Proof
background vocals : The Twitter Sisters
lead guitar : Pierre Journel
arrangement : Phaeton Bougre

pour rester en contact avec Walter et ses rythmes :

Le Twitter de Walter
Le Plurk de Walter
Le Hub de Walter

Le Drop de Walter

et n’oubliez pas de cliquer sur les étoiles !

About the Author
Blogueur, podcasteur, éleveur de pingouins. Champion olympique de tir au flanc à quinze mètres. Diplomé d'Arrevarde. Grand croix de bois de la région d'horreur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.